Hengshan, le grand temple de Nanyue Damio

Nous voici à Hengshan, province du Hunan et royaume de Nanyue. Nous allons visiter le grand temple taoïste de Nanyue Damio, consacré à Laozi (Lao Tseu) et au mont Heng du Sud, l'une des cinq montagnes sacrées de Chine.
A l'entrée du temple, panneau explicatif sur l'historique du lieu : 1er temple construit
en 725 durant la dynastie Tang. L'ancien temple a subi six incendies et a été agrandi
17 fois. Il a été reconstruit en 1882 pendant la dynastie Qin. Que d'aventures !
C'est un lieu où les familles chinoises viennent nombreuses parfois depuis Hong-Kong ou Macao, pour faire leurs dévotions et profiter de tous les porte-bonheurs à leur portée ! En particulier cette grosse tortue qui porte chance si on caresse sa tête, qui supprime les disputes si on touche sa bouche et qui donne la fortune si on caresse les pattes. Alors, nous avons tout essayé, essuyé, touché, caressé... du bonheur gratuit !
la stèle écrite derrière raconte l'histoire du lieu et 279 caractères ont été écrits par
l'empereur lui-même. La tortue, 7e fils du roi dragon, soutient la stèle.
la pagode qui renferme la stèle et qui attire beaucoup de monde
Mais où est donc ce grand temple dans cet immense domaine de presque 10 km2 se demandent ces jeunes femmes les bras chargés de boites d'encens ?

Le voici ! le temple est composé de neuf cours et le grand hall de 22 m de haut
est soutenu par 72 piliers de pierre symbolisant les 72 sommets des montagnes du Sud.
Il y a 2 salles : Zhusheng pour le taoïsme et Xiashen pour le bouddhisme.
Les bâtons d'encens sont offerts aux 4 directions avant d'être mis dans le feu et la
fumée montent ensuite trouver les âmes des immortels ou des défunts de la famille
pour qui on est venu prier.
On jette dans le four les bâtons d'encens par sachets, boites entières, on ne va pas
mégoter sur la quantité, il s'agit pour la fumée d'atteindre les immortels... On n'en
est pas encore à la notion de pollution !

 

Il y a deux "maisons du trésor" situées de part et d'autre du Grand Hall. Sur le côté gauche elle est consacrée pour les prières pour les vivants, et ma foi, elle n'attire que bien peu de monde !
la maison du trésor consacrée aux vivants

et celle de droite qui est pour les prières faites pour les défunts de la famille, on ne lésine pas sur la quantité de paquets d'encens et on fait même brûler des faux billets de banque pour assurer une vie sans souci financier dans l'au-delà.

Dans le jardin derrière le temple on trouve le monument des 18 Arhats attendant le retour du Bouddha en tant que Maitreya (Bouddha du futur). Ils peuvent être considérés comme l'équivalent des apôtres ou des premiers disciples chrétiens.
une légende raconte qu'il s'agissait de 18 frères au caractère querelleur et qui
finirent par s'entretuer. Le Bouddha miséricordieux les ressuscita et en fit ses
disciples.
Le lieu est immense et il y a un côté pour les taoïstes et un côté pour les bouddhistes, et pour s'y retrouver de nombreuses pancartes indicatrices !
temple taoïste
panneau pour le côté bouddhiste
Le parc est magnifique et c'est toujours la surprise... que va-t-on découvrir après avoir passé le seuil ?











Posts les plus consultés de ce blog

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Comment ça commence...

Le temple de Zhen Qing Guan : l'imprimerie